Once upon a time… 2 months

Le 1 commentaire

Et voilà. Les aiguilles continuent de tourner sur l’horloge, les grains de glisser dans le sablier, l’eau de goutter dans la clepsydre… Le temps file doucement, plus ou moins sereinement, mais inévitablement. Et me voilà transportée dans ce mois de mai, avant-dernier avant le grand chamboulement. Le départ est palpable, et pourtant l’esprit est plus que jamais ici, à tout vouloir retenir…

Once upon a time… 3 months

Le 5 commentaires

Et voilà. La barre des trois mois est passée… Une drôle de sensation bien difficile à apprivoiser. Les quatre mois n’ont pas existé. Il n’y avait plus d’autre part, plus de départ, plus d’ailleurs quelque part… J’avais l’impression qu’en me projetant là-bas, je ne pouvais plus apprécier l’ici, qu’il fallait que je sois à cent pour cent toute entière à ce…

Once upon a time… My last Mardi Gras

Le 0 commentaire

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais pendant ces trois semaines qui viennent de passer, en levant les yeux dans la nuit, on pouvait voir un phénomène étrange dans le ciel de Mardi Gras. Les étoiles, elles étaient pas éparpillées tout en bazar, un peu partout dans la voûte céleste, comme d’habitude. Non, les étoiles, elles étaient bien toutes rangées les…

Once upon a time… 5 months

Le 4 commentaires

Janvier se termine déjà, un p’tit tour et puis s’en va. Un mois tout en émotions contradictoires, à l’image de l’hiver en Louisiane, qui passe comme mon p’tit coeur du chaud au froid, en un claquement de doigts. Parce que je réalise bien qu’en faisant mon premier pas dans ce premier mois, j’ai basculé de l’autre côté du sommet. Que jusqu’à présent c’était…

Once upon a time… Philly

Le 0 commentaire

Il est de ces jours saupoudrés de poussière de fées, où l’on se retrouve transporté dans un conte inattendu et où la magie devient réalité. Pour moi, tout a évidemment commencé un vendredi 13. Quand la destinée choisit de prendre une direction, en l’occurrence celle de la Pennsylvanie, elle aligne aussi les planètes sur le calendrier. Pour rester dans l’ambiance onirique…