Once upon a time… 6 mois.

Décembre. Les écharpes, les collants à pois, Noël, les bouts des doigts froids et les chocolats. Décembre. Et son tic tac inévitable, son battement régulier, son compte à rebours vers le grand voyage. Six mois. Plusieurs vies. Un claquement de doigts. Jusqu’au final. Jusqu’au départ.

img_6147

 

Ce voyage, je le rêvais depuis des années. Mais plutôt comme un film qui serait projeté, de loin, moi bien au chaud sous mon duvet bien épais. Pas vraiment moi. Pas vraiment réalisable. Pas vraiment vrai, quoi. Une idée un peu folle, une aspiration à l’évasion, une rêvasserie de petite fille devant l’Atlas du Monde. Et puis, voilà. Je sais pas trop comment, ni même vraiment quand, mais comme ça, entre deux battements de coeur, j’ai décidé que je le ferai, que ça deviendrait vrai. Que ce serait ma réalité pendant une année.

Je me suis plongée dans les planisphères. J’ai analysé tout un tas de données, que j’ai plus ou moins croisées comme je pouvais. Les météos, les frontières, les visas, les transports, les dangers, les dépenses… Dans ma tête, c’était le chaos, l’anarchie documentaire. Un beau bazar plein d’informations disparates. Puis, petit à petit, ça s’est classé, rangé, organisé et quelque chose a commencé à se dessiner. Il m’a semblé que c’était mon trajet. Cette ligne onirique imaginaire, que je vais bientôt tenter de suivre comme l’étoile du berger, avec mes petits pieds Merinos et mes 60L argentés.

Vivre ici en préparant là-bas. Travailler ici pour préparer là-bas. Sur cette passerelle entre deux dimensions, il y a l’alphabet cyrillique, des guides de voyage, des tutorats de français, des techniques photographiques, des glaces en rouleau, des lectures d’aventures, des listes en tous genres… Et dans ma tête, des étoiles et des rêves. Chaque décision est attentivement pesée. Quand la vie ne fait que 15 kilos, la légèreté est une philosophie et le minimalisme un art de penser.

Six mois. Une éternité. Une parenthèse. Six mois. Et le grand saut dans l’inconnu. Dans la zone magique.

Faites scintiller votre plume...