Once upon a time… Les Pays Baltes

Il est 7 heures du matin. Je viens de passer la nuit dans un des nombreux bus qui relient Riga à Saint Petersbourg. J’ai franchi la frontière russe il y a quelques minutes. Déjà la fin de cette première étape. Vingt jours en Europe de l’Est, qui me paraissent comme six mois. Je me suis arrêtée dans 5 pays, et j’en ai traversé deux de plus, en près de déjà 70 heures dans les transports.

J’ai adoré Tallinn, autant que je n’ai pas aimé Riga. Toutes deux m’ont pourtant offert de jolies rencontres. L’Estonienne est un petit écrin, une délicieuse boîte de chocolat d’appelation Unesco, qui renferme tout un tas de surprises. Elle pétille de jeunesse, d’énergie, de développement. L’art s’invite partout, les gens jouent au ping-pong dans les rues et boivent des verres aux terrasses qui fourmillent de toutes leurs couleurs. La Lettone est imposante, massive. Plus grise, plus opaque. En construction. J’ai eu l’impression du poids de la vieillesse et de la pauvreté. Les groupes de jeunes qui viennent boire et tirer parlent fort dans les rues, partout, toute la soirée, toute la nuit. Peut être Riga se découvre-t-elle avec du temps, alors que Tallinn se déguste comme une gourmandise. Sans hésitation, je sais dans quelle direction pointe mon cœur de romantique.

Mais quelle que soit la ville, les pays baltes ont soufflé sur moi ce sentiment puissant de liberté. Après avoir partagé le bonheur du voyage, entre rires, découvertes et simplicité dans une symbiose amicale parfaite, j’ai retrouvé le goût particulier du voyage avec seulement moi-même. Seule, sans jamais vraiment être seule. Les rencontres ont été tout aussi naturelles, qu’enrichissantes et surprenantes. Les discussions chantent de partout dans le monde. Allemagne, Italie, Irlande, Hong Kong, Angleterre… Le voyageur est un être très particulier. Un peu poète, un peu en dehors des réalités, rêveur pour sûr. Il fait tourner le carousel de sa vie avec entrain et se jette dans le vide sans hésiter, retenu par un fil on ne sait trop où… Des gens avec plein d’histoires à raconter. Des gens avec plein d’émotions à partager.

Je ne me considère pas encore des leurs. Je suis encore trop dans la béatitude des débuts…Mais l’envie de tournoyer autour du globe, en funambule, est bien présente, et pas prête de s’envoler dans un avion en acier…

Tallinn & sa région en 10 photos:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Riga en 10 photos:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un commentaire sur “Once upon a time… Les Pays Baltes

Faites scintiller votre plume...